Mali


Projet


Soutenir la lutte contre l’impunité au Mali

2020-2022

 


Le projet Soutenir la lutte contre l’impunité au Mali vise à soutenir la lutte contre l’impunité au Mali afin d’y améliorer le respect des droits humains et de l’état de droit par les acteurs étatiques nationaux.

Par leur intervention, ASFC et ses partenaires espèrent contribuer à enrayer deux problématiques liées, engendrant de grave violations des droits humains : d’une part, les violences intercommunautaires et les exactions commises par différents acteurs armés dans le centre du pays, et d’autre part, la pratique ancienne de l’esclavage par ascendance dans la région de Kayes.

Le projet privilégie la documentation des violations, la judiciarisation de dossiers emblématiques de litige stratégique, le plaidoyer et la promotion des droits humains au sein du système scolaire.


Résultats attendus


  • Des acteurs-trices de la société civile formé.es et outillé.es pour documenter les crimes et violations graves des droits humains afin d’assurer une veille continue et de mener une mission d’enquête.

  • Des cas emblématiques appuyant la lutte contre l’impunité portés devant les instances nationales, régionales et internationales, grâce au soutien technique et financier apporté aux avocat.e.s.

  • L’accompagnement des victimes des violations graves de droits humains devant les juridictions nationales, régionales et internationales compétentes. 

    • Assistance judiciaire.

    • Soutien psychologique aux victimes.

    • Sécurisation des victimes.

  •   La promotion à l’endroit de l’État malien de la mise en œuvre effective de son devoir de lutter contre l’impunité et de faire respecter les droits humains sur le territoire.

  • L’adhésion populaire à la lutte contre l’impunité ainsi qu’à l’édification d’une culture des droits humains est renforcée.


Projet


Les jeunes engagés pour une paix durable: Appui à la participation des jeunes aux processus de réconciliation au Mali (PROPAJER)

2021-2022


Ce projet vise à contribuer à la réconciliation et à la mise en place d’une paix durable au Mali en soutenant la participation et la prise en compte de la voix des jeunes femmes et hommes (15-30 ans) du pays dans la poursuite du processus de justice transitionnelle – prévu par l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali de 2015.
Dans cet objectif, l’adhésion et la participation effective des jeunes femmes et hommes du Mali est primordiale. Le projet cherche donc à combiner une plus grande ouverture à la voix des jeunes par les institutions ciblées, une plus grande capacité des jeunes et de leurs organisations à participer, et une meilleure appropriation de ces processus par les jeunes grâce à des approches de sensibilisation.


Résultats attendus


  • Les jeunes femmes et hommes se sentent impliqués et capables de faire entendre leur voix dans les processus de justice transitionnelle prévus par l’accord de paix.

    • Les organisations de jeunes sont outillées pour s’investir dans les processus de justice transitionnelle.

    • Des informations adaptées sur la justice transitionnelle sont rendues accessibles aux jeunes selon leur âge et leurs capacités.

    • Les jeunes femmes et hommes mènent auprès de leur pairs des campagnes d’éveil citoyen pour stimuler leur participation active aux processus de justice transitionnelle dans les régions ciblées.

  • La participation active des jeunes femmes et hommes au travail de la CVJR et à l’élaboration de ses recommandations est renforcée.

    • Les jeunes femmes et hommes s'impliquent pour la prise en compte effective des problématiques spécifiques de leurs droits dans les processus de justice transitionnelle, dans un environnement protecteur.

    • Les jeunes femmes et hommes du Mali ont accès aux conclusions de la CVJR et sont pris en compte dans la poursuite de la transition pour la paix.

       


Partenaires locaux



Projet


« Justice et paix au Mali » (JUPAX)

2021-2025



Ce projet vise à favoriser l’autonomisation par le droit des femmes, des filles et des personnes en situation de vulnérabilité afin qu’elles puissent transformer leurs droits humains en réalité dans une perspective d’égalité des genres, de transformation des relations de pouvoirs, de réconciliation et de paix au Mali. 

Le projet JUPAX succède au projet Justice, prévention et réconciliation pour les femmes, mineurs et autres personnes affectées par la crise au Mali (JUPREC). Un projet qui, durant la période de 2015 à 2020, a permis de sensibiliser près de 50 000 malien.nes sur la violence basée sur le genre. La mise en œuvre de ce projet a été possible grâce à un consortium entre Avocats sans frontières, le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) et l’École nationale d’administration.


Résultats attendus


  • Accroître l’accès à la justice

    • Des femmes, des filles et des personnes en situation de vulnérabilité ayant une meilleure connaissance de leurs droits.

    • Une nouvelle génération de juriste outillé à la défense des droits humains. 

  • Lutter contre l’impunité 

    • Des services d’assistance-conseil, d’orientation juridique communautaire et d’assistance judiciaire accessibles et adaptés aux besoins exprimés par les femmes, les filles et les personnes en situation de vulnérabilité. 

    • Des organisations de la société civile et des actrices et acteurs de la justice ayant les capacités pour mener la lutte contre l’impunité.

  •  Construction de la paix et de la réconciliation

    • Des femmes, des filles et des personnes en situation de vulnérabilité qui participent activement à la société. 

    • Un plaidoyer utilisé effectivement par la société civile auprès de l'État et des instances internationales. 

    • Des mécanismes de justice transitionnelle, tels que la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR), outillés pour offrir une meilleure réponse aux besoins des femmes, des filles et des victimes du conflit armé ayant débuté en 2012.

 

Gracias a nuestros socios sin fronteras

Consulter la liste des partenaires