Retour à la section « Nouvelles & articles »


Tournée de la CVJR : une occasion privilégiée pour renforcer les liens avec les organisations canadiennes


La mission d’échanges d’expériences et d’expertises entre les représentants de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) au Mali et des organisations canadiennes a été un vif succès!

Du 14 au 24 mai dernier, dans le cadre du projet Renforcement de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (RCVR)  Avocats sans frontières Canada (ASFC) a reçu et accompagné Monsieur Ousmane Sidibé, président de la CVJR, ainsi que quatre autres commissaires au sein d’un périple qui les a mené à Winnipeg, Ottawa et Québec.

 

L'équipe d'ASFC en compagnie de la délégation malienne, de l'ambassadeur du Mali au Canada, S.E.M. Mahamadou Diarra, et de Michel Gratton, d'Affaires mondiales Canada.

 

Cette mission en trois temps a permis à la délégation de bénéficier de séances de travail en compagnie du Centre national pour la vérité et la réconciliation (CNVR) et de la Clinique de droit international pénal et humanitaire de l’Université Laval (CDIPH), tout en lui donnant l’occasion de rencontrer les autorités canadiennes en matière de coopération internationale et d’affaires étrangères.

Elle a surtout permis de renforcer ses capacités en lien avec l’acquisition, la préservation, la protection et l’accès à l’ensemble des témoignages et archives portant sur des graves violations de droits humains commises au Mali de 1960 à aujourd’hui.  


Les victimes doivent mener le processus


Les commissaires de la CVJR ont dit avoir beaucoup appris de l’expérience canadienne. Les séances au CNVR ont couvert autant les aspects relatifs à la structure de la justice transitionnelle, à l’implication des victimes, à l’adaptation culturelle, à la santé et à la sécurité, que ceux relatifs aux réparations, à la collaboration des responsables du système et au leadership nécessaire pour accomplir leur travail.

 

La délégation de la CVJR, accompagnée de Me Janine Lespérance, conseillère juridique d'ASFC, à Winnipeg en compagnie de l'hon. Murray Sinclair.

 

L’ancien président de la CVR, l’honorable Murray Sinclair, a mis l'accent sur l’importance de répondre aux attentes des victimes, de l’éducation, et d’assurer une large participation de la société dans le projet commun de réconciliation.

L’importance de planifier à une stratégie à long terme, de réfléchir à quelles institutions assureront la mise en œuvre des recommandations de la Commission et la nécessité de continuer le travail de promotion de la réconciliation ont également été au cœur des échanges.


L’importance de mieux expliquer la portée de la coopération canadienne au Mali


Prochain arrêt? Ottawa. Le président et les commissaires ont rencontré l’équipe d’Affaires mondiales Canada et fait le point sur l’évolution du processus de paix au Mali ainsi que les impacts des projets menés par ASFC auprès de la Commission qui, rappelons-le, constitue un pilier du travail pour la paix et la réconciliation.

 

La délégation malienne, accompagnée par ASFC et l'ambassadeur du Mali au Canada, S.E.M Mahamadou Diarra, rencontrent les responsables d'Affaires mondiales Canada.

 

En compagnie d'ASFC, M. Sidibé a également pu rencontrer Matt DeCourcey, Secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

 

De gauche à droite: M. Ousmane Sidibé, président de la CVJR au Mali, M. Matt DeCourcey, Secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères, et Me Pascal Paradis, directeur-général d'ASFC.

 

En raison de l’envoi prochain de Casques bleus canadiens et de la préoccupation du public envers la pertinence de cette mission, M. Sidibé et le directeur général d’ASFC, Me Pascal Paradis ont pu rencontrer certains médias afin de souligner l’importance d’une stratégie canadienne globale au Mali, dans un contexte de stabilisation et de lutte au terrorisme international.

Les articles et entrevues sont disponibles ici :

http://www.cbc.ca/news/politics/canada-peacekeeping-mali-meetings-1.4670032

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/radio-canada-cet-apres-midi/episodes/407800/audio-fil-du-mercredi-23-mai-2018/5

http://mi.lapresse.ca/screens/f47cace2-9faf-45ba-8c3d-4d4e4a201989__7C___0.html

https://www.lefil.ulaval.ca/justice-solidaire/ 


Défi? Avoir l'heure juste par une cartographie des graves violations des droits humains


Enfin, la délégation a terminé sa tournée à Québec, avec l’équipe d’ASFC et de la CDIPH. Lors de ces journées de travail, trois outils leurs ont été présentés et rendus: un répertoire des sources documentaires ouvertes portant sur les violations des droits humains commises au Mali entre 1960 et aujourd’hui, un rapport narratif partiel portant sur ces violations et une cartographie visuelle de ces données.

 

La délégation de la CVJR à Québec, en compagnie de l'équipe de la Clinique de droit international pénal et humanitaire de l'Université Laval et de  Mme Anne-Marie Laflamme, doyenne de la Faculté de droit de l'Université Laval.

 

Le président et les Commissaires ont donc eu l’occasion de s’approprier les différents instruments, réfléchir et discuter de leur utilité dans les différentes activités de la CVJR à venir.


En savoir plus sur l’implication d’ASFC au Mali


Le projet Renforcement de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (RCVJR), développé conjointement avec la Commission, vise à favoriser la participation des victimes du conflit, en particulier les femmes, les filles et autres personnes en situation de vulnérabilité à la restauration de la paix et de la stabilité au Mali.

Le projet Justice, Prévention et Réconciliation pour les femmes, mineurs et autres personnes affectées par la crise au Mali (JUPREC) , mené en consortium avec le Centre d’études et de coopération internationale (CECI) et l’École nationale d’administration publique (ÉNAP), vise ultimement à renforcer les organisations de la société civile et l’accès à la justice des personnes les plus affectées par la crise, en vue d’un respect optimal de leurs droits dans un contexte de restauration de la paix et de la stabilité.