Retour à la section « Nouvelles & articles »

Avocats sans frontières Canada appuiera la documentation de l’impact de la guerre en Ukraine sur les femmes et les filles

Les images de la guerre en Ukraine ont bouleversé l'opinion publique québécoise et internationale, Avocats sans frontières Canada incluse. L’organisation s’est fait un devoir de renforcer l’aide déployée sur le terrain au peuple ukrainien. Avec le soutien financier du ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, elle appuiera la société civile pour documenter l’impact du conflit armé sur les femmes et les filles, prises entre deux feux depuis maintenant plus de soixante-dix jours.

Les affrontements dans les différentes régions de l’Ukraine ont forcé 6,5 millions de personnes, dont une majorité de femmes, à fuir leur logis pour chercher refuge. Les femmes déplacées, dans leur quête d’un endroit plus sûr, sont exposées de manière disproportionnée à différentes formes de violences basées sur le genre, dont des violences sexuelles comme le viol, les abus sexuels et la traite de personnes. Les femmes se trouvant toujours dans les zones de combats encourent des risques similaires. 

L’utilisation de violences sexuelles comme tactique de guerre a déjà été rapportée dans certains villages ayant été occupés par l’armée russe. C’est un sujet qu’avait effleuré, en mars dernier, le directeur général d’Avocats sans frontières Canada, Me Pascal Paradis, dans une lettre ouverte publiée dans la presse québécoise, disponible ici.  

Tragiquement, tant que la guerre poursuivra son œuvre de destruction, la situation des femmes continuera de s’envenimer.

Des partenariats avec des organisations de la société civile basées à Kyiv et Lviv permettront de lutter contre les violences basées sur le genre où les Ukrainiennes sont le plus à risque d’en être victimes et d’accompagner celles qui l’ont été. En marge, Avocats sans frontières Canada dotera les défenseur.e.s des droits humains locaux et des pays limitrophes d’outils pour enquêter et documenter ces cas de violations graves des droits humains.

Les données recueillies pourront servir dans les enquêtes et poursuites menées par la Cour pénale internationale sur d’éventuels crimes de guerre et crimes contre l’humanité qui ont été  commis en Ukraine, ou sont en train de l’être. L’ouverture de cette enquête a d’ailleurs fait état d’une analyse d’Avocats sans frontières Canada publiée au lendemain des premiers tirs, à lire ici. Elles pourront également servir à la justice ukrainienne et aux États tiers, qui, en vertu de la compétence universelle, seront appelés à lutter contre l’impunité des violences basées sur le genre.

Cette initiative, financée par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, vise à encourager le respect du droit international humanitaire. Le Québec, et le Canada, ont un rôle à jouer dans cette recherche de justice. Avocats sans frontières Canada est prête à y apporter sa contribution. 

 

Merci à nos partenaires sans frontières

Consulter la liste des partenaires