Mali


2017-2019


Renforcement de la Commission vérité, justice et réconciliation pour la paix et la stabilisation au Mali (RCVJR)


Présentation et objectifs


Le projet, développé conjointement avec la Commission, vise à favoriser la participation des victimes de graves violations des droits humains commises pendant le conflit, en particulier les femmes, les filles et les autres personnes en situation de vulnérabilité, la réconciliation et la construction d'une paix durable au Mali.

Le mandat de la CVJR consiste à mener des enquêtes sur ces cas de violence et à examiner les causes des épisodes de violence qu'a connu le Mali depuis 1960. Il vise également à formuler des recommandations afin de prévenir la résurgence des violences et à proposer des mesures de réparation. La CVJR est appelée à entrer en relation directe avec les victimes et les témoins par le biais d'audiences et d'entretiens, constituant ainsi un forum important de reconnaissance et une voie vers la guérison.

Le premier objectif du projet est d'accompagner et d'outiller la CVJR afin qu'elle puisse recommander à l'État des mesures visant à réparer les préjudices subis par les victimes et à prévenir la résurgence du conflit. En contribuant à lui donner une force d'action et de proposition, ses compétences s'en trouvent ainsi renforcées, ce qui lui permet de mener des enquêtes et faire la lumière sur ces violations, y compris les volences basées sur le genre (VBG).

Un deuxième objectif consiste à renforcer ses capacités institutionnelles en matière de protection des témoignages et autres données recueillies en lien avec les violations de droits humains dans le cadre du conflit. En donnant  une voix aux « sans-voix », le projet permet de renforcer la relation de confiance entre la CVJR et les victimes et facilite leur participation aux enquêtes, aux audiences et aux autres travaux de celle-ci.

Le projet permettra d'accroître le nombre de femmes et de filles qui contribuent à ses travaux, en les dotant de l'accompagnement psychologique nécessaire à cette participation.


Résultats attendus


Le projet s'appuie sur une expertise spécialisée ainsi qu'une profonde maîtrise des enjeux sur le terrain au Mali. Le projet tire également sa pertinence de l'expérience gagnée ces dernières années dans le domaine de la justice transitionnelle au bénéfice des personnes en situation de vulnérabilité au Guatemala, en Colombie et dans plusieurs autres pays d'Amérique latine, des Caraïbes et de l'Afrique.

Le projet visera à atteindre les principaux résultats suivants :

  • accroître la participation de la CVJR à l'établissement des faits et à la détermination de mesures de réparations et de garanties de non-répétition adéquates pour les victimes de graves violations de droits humains commises pendant les conflits au Mali, en particulier les femmes, les filles et les autres personnes en situation de vulnérabilité ;
  • accroître la capacité de la CVJR à porter la voix des victimes.

Partenaire malien


Commission vérité, justice et réconciliation (CVJR) 


Partenaire financier


Gouvernement du Canada - Programme pour la stabilisation et les opérations de paix (PSOPs)


 


2015-2020


Justice, prévention et réconciliation pour les femmes, mineurs et autres personnes affectées par la crise au Mali (JUPREC)


GALLERIE PHOTOS


Partenaires maliens


Association des femmes africaines pour la recherche et le développement (AFARD)

Association des juristes maliennes (AJM)

Association pour le progrès et la défense des droits des femmes (APDF)

Association du Sahel d’aide à la femme et à l’enfance (ASSAFE)

Association Subaahi Gumo (ASG)

Avocats sans frontières Mali (ASFM)

Coalition malienne des défenseurs des droits humains (COMADDH)

Collectif Cri de Cœur (CCC)

Éduquer, Former les Femmes un Appui au Développement (EFFAD)

Environnement et développement Tiers-Monde (ENDA)

Groupe pivot / Droits et citoyenneté des femmes (GP/DCF)

Groupe de recherche d’étude de formation femme-action (GREFFA)

Observatoire des droits de la femme et de l’enfant (ODEF)

Tribune des jeunes pour le droit au Mali (TRIJEUD)

Université des sciences juridiques et politiques de Bamako

Women in Law and Development in Africa (WILDAF)


Partenaires canadiens


Centre d'étude et de coopération internationale (CECI)

École nationale d'administration publique (ÉNAP)


Partenaire financier 


Affaires mondiales Canada (AMC)


Merci à nos partenaires sans frontières

Consulter la liste des partenaires